Une femme enceinte frappée à l’estomac pendant un cambriolage à la maison est obligée de dire au revoir à sa petite fille

Un accouchement est une étape cruciale dans la vie d’une femme. Synonyme de délivrance mais aussi de souffrance, mettre au monde un enfant est une épreuve caractérisée par un mélange d’émotions. Cette expérience unique reste alors ancrée dans la mémoire d’une mère. Parfois, l’accouchement ne se déroule pas comme prévu et peut avoir un impact conséquent sur la suite des événements. Dans un témoignage relayé par le Daily Mail, une femme a dû accoucher en urgence après avoir été frappé à l’estomac.

Au Texas, une femme du nom de Desire Guardiola a fait face à une expérience atroce. Victime d’une tentative de cambriolage dans son domicile, elle a reçu une balle dans l’estomac alors qu’elle était enceinte de 34 semaines et demi. La mère a été transportée en urgence à l’hôpital dans l’espoir de sauver son bébé.

Un cambriolage qui a mal tourné

Desire et son conjoint ont été victimes d’une tentative de cambriolage aux lourdes conséquences. Andrew Nino, Kiara Paz, tous deux âgés de 18 ans et Alyssa Brianna Vega, 29 ans, sont entrés par effraction dans la maison du couple.

femme enceinte frappé à l’estomac

Desire et son partenaire ne pouvaient ni bouger ni crier puisqu’ils étaient sous la menace d’un pistolet. Mais la femme a réussi à s’échapper de la maison et a tenté de trouver de l’aide. « Dès que je suis sortie de l’appartement, j’ai commencé à crier pour que quelqu’un m’aide en disant que deux personnes sont entrées par effraction dans mon appartement avec une arme à feu et un couteau et prenaient mes affaires », a déclaré la femme enceinte.

Desire s’est retournée pour voir si son partenaire allait bien, et c’est là que le drame s’est produit. Elle a reçu une balle en plein estomac et a ressenti une douleur intense. « Je ne pouvais plus sentir Emery me donner des coups de pieds dans l’estomac et je savais que quelque chose n’allait pas », a déclaré la femme. Conduite en urgence à l’hôpital, la femme a été obligée d’accoucher par césarienne à 34 semaines et demi de grossesse.

femme enceinte frappé à l’estomac

Malheureusement, la mère avait perdu beaucoup de sang et la petite Emery était en état de mort cérébrale.

femme enceinte frappé à l’estomac

La balle que Desire a reçu avait privé le bébé d’oxygène. Malgré les tentatives pour le réanimer, l’enfant n’a pas survécu plus de 30 minutes sans l’aide de son appareil respiratoire.

femme enceinte frappé à l’estomac

Les parents ont dû accepter d’éteindre la machine et de laisser leur bébé partir en paix.

femme enceinte frappé à l’estomac

Dévastée, la mère a partagé son histoire déchirante sur Facebook pour témoigner à sa fille tout son amour. « Tu seras toujours ma bénédiction et je suis tellement triste que tu manques à mes bras mais tu ne quitteras jamais mon cœur. Mon éternité, mon ange, mon bébé, maman t’aimera pour toujours ».

femme enceinte frappé à l’estomac

La mort d’un enfant : une épreuve terrible à surmonter

Pour beaucoup, la perte d’un enfant constitue l’une des pires épreuves de la vie. L’impression de perdre une partie d’eux-mêmes et d’être désormais confrontés à une existence sans véritable sens peut leur faire perdre tous leurs repères.

Souvent, les parents qui vivent cette expérience pensent qu’ils ne sont pas capables de s’en sortir. Néanmoins, Christophe Fauré, psychiatre, déclare que le processus de deuil peut prendre du temps mais n’est pas insurmontable. « Il est possible, tout en ayant cette blessure en soi, d’un jour réinvestir sa vie, d’y trouver à nouveau du bonheur, d’avoir de nouveaux projets et éventuellement, d’autres enfants… », explique-t-il.

Les parents qui vivent cette épreuve sont confrontés à un mélange d’émotions douloureuses. Colère, culpabilité et peur les envahissent jusqu’à les faire sombrer dans un semblant de dépression. Mais selon le psychiatre, il est nécessaire de mettre des mots sur sa douleur pour s’en sortir.

Pour ce faire, trouver un réseau de soutien peut s’avérer d’une grande aide pour un parent endeuillé. Savoir que d’autres sont passés par là, parler de ses émotions et réaliser qu’il est possible de survivre à cette épreuve constitue un pas vers la guérison. Les parents qui ont perdu un enfant ont généralement besoin de maintenir un lien avec le défunt. La peur de l’oublier et de passer à autre chose peuvent les plonger dans une atroce culpabilité. Mais si l’enfant n’est plus là physiquement, il sera toujours dans le cœur des parents. Ne plus souffrir ne veut pas dire qu’on l’oublie. Enfin, surmonter la douleur doit également impliquer une reconstruction personnelle. Créer de nouveaux liens sociaux, s’investir dans des activités en vue d’aider d’autres personnes en souffrance ou encore se fixer des projets de vie peuvent aider à avancer vers la guérison. Selon Christophe Fauré, aussi terrible que soit la perte d’un enfant, « cela crée chez vous une immense faiblesse, mais aussi une grande force, que vous porterez toute votre vie ».

ALSO WORTH CHECKING OUT